Une révolution verte en Afrique

Les petits fermiers – qui sont principalement des fermières – fournissent la majeure partie des denrées d’Afrique. Ces femmes travaillent généralement avec de modestes ressources et peu d’aide du gouvernement. Présidée par Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations Unies, l’AGRA (Conseil de l’alliance pour une révolution verte en Afrique) est une association qui s’est donné pour mission d’aider les petites exploitations à s’affranchir de la pauvreté et de la faim. Elle travaille dans toute l’Afrique pour assurer la sécurité alimentaire et la prospérité, en transformant les petites fermes agricoles en système productif, compétitif et durable, tout en protégeant l’environnement.

En partenariat avec des gouvernements africains, des associations de fermiers, des agronomes, le secteur privé, la société civile et des organisations multilatérales, l’AGRA aide les fermiers à amender les sols, tester et améliorer les variétés cultivées. Il les incite aussi à utiliser des semences peu courantes et à recueillir et conserver la biodiversité des cultures. Dans les villages, l’organisme favorise la participation et la formation des jeunes à l’agriculture. Grâce à lui, les fermiers disposent de semences et de sols sains, d’un accès aux marchés et à l’éducation, de conseils en matière d’adaptation aux changements climatiques, de financements, et d’aides au stockage et au transport.

Les objectifs de l’AGRA sont ambitieux : réduire de moitié l’insécurité alimentaire dans une vingtaine de pays au moins, doubler les revenus de 20 millions de familles et faire en sorte que d’ici 2020, 15 pays au moins soient en bonne voie pour atteindre et maintenir une Révolution verte africaine menée par des Africains. www.agra-alliance.org

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Russe, Espagnol