Un modèle pour la vie

© UN Photo

© UN Photo

« L’environnement m’a toujours passionnée. Notre vie est totalement dépendante de la nature. Si nous en sommes conscients et si nous prenons nos responsabilités, nous pourrons protéger la planète. »

Le visage de Gisele Bündchen est universellement connu. Née au Brésil, ce splendide mannequin fait la couverture des plus grands magazines de mode. Gisele est aussi l’égérie de marques comme Apple, Christian Dior et Versace.

Lorsqu’elle n’est pas devant la caméra ou sur les podiums, Gisele milite activement en faveur de l’environnement. Elle utilise sa notoriété pour sensibiliser le public et nous encourager à protéger la planète.

Gisele a grandi en pleine nature dans le sud du Brésil. Elle était consciente de la destruction des forêts brésiliennes et en connaissait les impacts dévastateurs sur les populations concernées. Elle a commencé à militer en 2006, après avoir rendu visite à une tribu indienne vivant sur la rivière Xingu dans la forêt amazonienne. Elle a constaté combien la tribu souffrait de la pollution de l’eau et d’autres problèmes liés au déboisement effectué au profit de l’élevage, de la production de soja et du commerce du bois. Elle a alors décidé de travailler avec le fabricant de chaussures Grendene, pour créer une ligne de sandales. L’idée était d’attirer l’attention sur les problèmes environnementaux, et de recueillir des fonds pour les projets liés à la forêt et à l’eau dans les forêts ombrophiles de l’Amazone et dans la forêt atlantique du Brésil.

En 2008, Gisele est retournée dans sa ville natale de Horizontina pour lancer son projet eau non-polluée, avec l’aide de sa famille. Cette initiative favorise une gestion durable de l’environnement de la région et participe à la réhabilitation de la végétation fluviale et des sources d’eau de l’État du Rio Grande do Sul. La première phase a déjà permis la plantation de 40 000 arbres originaires de cette région.

Ensuite, Gisele s’est personnellement impliquée dans la plantation de la Gisele Bündchen Seeds Forest : 25 500 spécimens de 100 essences différentes sur plus de 15 hectares situés à Campinas et Bahia, au Brésil. Le projet s’inscrit dans les efforts de sauvetage de la forêt atlantique, qui couvrait autrefois 15 % du pays.

En 2009, Gisele a été nommée Ambassadrice de bonne volonté par le PNUE, avec mission de sensibiliser le public et favoriser les initiatives de protection de l’environnement, en mettant notamment l’accent sur les changements climatiques et sur la dégradation environnementale. Aujourd’hui, Gisele tient un blog sur son site qui « réfléchit aux questions socio-environnementales sur lesquelles nous pouvons agir ».

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol