Pour guérir le monde

Sonali Prasad, Jeune Reporter IOC YOG

Sonali Prasad, Jeune Reporter IOC YOG

« Heal the world. Make it a better place. For you and for me and the entire human race. » L’inoubliable chanson de Michael Jackson résonne encore à nos oreilles et dans nos esprits. Elle nous enjoint à faire preuve de dignité et de respect les uns envers les autres, et à vivre en harmonie.

Les paroles de cette chanson font passer un message particulier à la jeunesse actuelle, à une époque où le monde doit relever des défis écologiques sans précédent et où il s’efforce d’effacer les conséquences des inondations, sécheresses, glissements de terrain et tsunamis et autres catastrophes naturelles.

Lors des premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse (YOG) d’hiver, à Innsbruck, en Autriche, le PNUE a fait équipe avec le Comité International Olympique (CIO) pour diffuser le message de la durabilité environnementale auprès des jeunes : notre avenir, notre espoir.

Le PNUE et le CIO ont travaillé ensemble depuis presque 20 ans pour faire en sorte que le plus grand événement sportif mondial soit le plus vert possible, et pour sensibiliser les jeunes à l’importance du développement durable. À Innsbruck, les jeunes athlètes se pressaient autour du point info du PNUE – dans le cadre du Programme Culture et Éducation – pour s’informer, participer aux activités et poster des messages sur le panneau mural des athlètes.

Le panneau mural était inondé de messages en faveur de la durabilité environnementale. Ils allaient du simple appel à faire du vélo, recycler, planter des arbres et respecter l’environnement, au slogan invitant à passer à l’action, : « L’avenir est à nous, épousons-le », « Les arbres sont nos amis, respectons-les », et même « C’est maintenant ou jamais ». Ces messages et réflexions venant des jeunes athlètes montrent que notre génération se sent vraiment concernée. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls. Le président hongrois, Pal Schmitt – double médaillé d’or aux Jeux Olympiques et président de la Commission Sport et Environnement du CIO – a écrit « Plus haut, plus fort, plus rapide et plus vert ! » Le CIO et le PNUE transmettront tous ces messages aux réseaux de jeunes et à d’autres partenaires, pour traduire l’urgence ressentie à l’aube de Rio+20 et après.

Le stand Tunza du PNUE a attiré énormément de monde, avec toutes ses infos sur les merveilles et la fragilité des écosystèmes de montagne, l’économie verte et l’emploi des jeunes, et les produits chimiques présents dans notre corps. Les visiteurs avaient la possibilité de calculer leur propre empreinte écologique. Et ce n’est pas tout. L’importance de l’environnement – troisième pilier de l’olympisme – était omniprésente à Innsbruck 2012 : dans le village olympique des jeunes, un concours d’économie d’énergie permettait aux athlètes de prouver leur engagement. Sur les 375 appartements, quel était celui qui utiliserait le moins d’énergie durant les jeux ? L’esprit de compétition des jeunes athlètes les a incités à prendre des douches plus courtes, à recharger leur portable et autres gadgets durant les séances d’entraînement et à éteindre les lumières inutiles.

Les stands aux Jeux Olympiques permettent de toucher les jeunes et de laisser une trace. Les activités de ce genre produisent des résultats tangibles. Comme le disait Neil Armstrong, le premier homme à marcher sur la lune, c’est « un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité ».

Quand les dirigeants du monde se réuniront à Rio en juin prochain, ravivons l’esprit de Rio 1992. Mettons un terme aux assauts subis par notre seule et unique planète, et travaillons en équipe pour créer un endroit meilleur pour les générations présentes et futures. Comme le dit la chanson « Guérissons le monde »… ensemble.

Sonali Prasad fait partie des 15  jeunes âgés de 18 à 24 ans, venus des cinq continents, choisis pour participer au Programme Jeunes reporters aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à. Ils fréquentent une école de journalisme ou viennent de débuter dans le métier. Les jeunes reporters ont ainsi pu bénéficier d’une formation au journalisme général et d’une expérience sur le terrain durant les Jeux.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Russe, Espagnol