Patricia Okoed Bukumunhe, lauréate du Prix du Jeune journaliste de l’environnement 2011 du PNUE. Capital Radio, Kampala, Ouganda

Patricia Okoed Bukumunhe, UNEP’s Young Environmental Journalist 2011, Capital Radio, Kampala, Uganda

© UNEP

« Plus qu’une simple prise de conscience, le sauvetage de notre planète doit faire partie intégrante de notre vie. La Journée mondiale de l’environnement est l’occasion de réfléchir à ce que nous avons fait, au plan personnel, pour sauver notre Terre nourricière. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin que les jeunes fassent un pas en avant, avec leurs idées nouvelles et leurs talents, pour sauver notre planète. Je demande simplement à ce que chacun d’entre nous attache sa ceinture, resserre ses lacets et accélère le voyage qui nous conduira à une économie verte. Ce n’est pas difficile, cela ne coûte rien, mais les impacts positifs seront énormes. »

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol