Occupy

Robert VanWaarden a photographié des jeunes participant au campement Occupy de la COP-17 à Durban durant la Conférence des Nations Unies sur le climat, et Caroline Wambui a discuté avec eux des raisons de leur présence et de ce qu’ils espéraient obtenir.

« Je crois que ce sont les gens qui trouveront la solution au problème des changements cli-matiques, en s’unissant et en se mobilisant, et j’ai la conviction qu’on peut changer les choses. »
Nilza Matavel, Mozambique

« Je suis ici parce que je suis un citoyen du monde et parce que je com-prends que le système dans lequel nous vivons est un sys-tème de problèmes partagés, de solutions partagées et de res-sources partagées. Nous, les citoyens, savons et comprenons naturellement cela.  »
Angus Joseph, Afrique du Sud

« Je suis ici parce que je suis un citoyen du monde et que je tiens vraiment à notre Terre. D’un côté, je me dis que je devrais oublier le processus de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques. Cela n’a aucun sens. Le plus simple est de vivre en marge, au niveau local, de faire un potager, de me soucier uniquement de moi, et d’oublier cette grande structure, parce que rien ne changera. Mais chaque jour qui passe, les émissions de CO2 et la pollution compromettent notre capacité à produire nos propres aliments, à respirer et à vivre. Je suis donc ici parce qu’il faut absolument agir, et je ferai tout mon possible pour m’exprimer. »
Tipti, Inde

« Je suis ici, en marge des négociations parce qu’à l’intérieur, ils sont en train de discuter de mon avenir. Et ils parlent de problèmes qui nous touchent tous, mais ils le font sans nous. Ils prétendent représenter le monde, mais ils n’écoutent pas ce que le monde leur dit. Je suis donc ici pour élever la voix et essayer de me faire entendre, mais aussi pour écouter et pour apprendre auprès de tous ceux présents aujourd’hui. C’est à eux que je fais confiance pour créer quel-que chose de nouveau et de beau, quelque chose qui chan-gera le paradigme et qui apportera le changement mondial dont nous avons déses-pérément besoin. »
Anna Collins, R-U

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Russe, Espagnol