Les sports d’hiver: Les canons à neige

Winter sports 2Les canons à neige sont un moyen fiable de compenser le manque de neige sur les pistes, mais ils ne sont pas très écologiques. Très gourmands en énergie, ils nécessitent aussi de grandes quantités d’eau. Pour couvrir les 23 800 hectares de pistes des Alpes le temps d’une saison, il faut 95 milliards de litres d’eau. Cela représente la consommation annuelle d’une ville d’un million et demi d’habitants, ce qui peut perturber le cycle naturel de l’eau.

L’eau est prélevée dans les lacs et les rivières, et comme les terres humides sont parfois transformées en réservoirs artificiels pour fabriquer de la neige, cela peut avoir des impacts négatifs sur la faune sauvage. L’eau qui provient de la neige artificielle fondue contient des minéraux et nutriments qu’on ne trouve pas dans la neige naturelle, et cela affecte la végétation. Et même si la neige artificielle fondue est rendue à l’écosystème, elle a tendance à s’évaporer ou à ruisseler au lieu de s’infiltrer dans le sol pour réalimenter les nappes. L’approvisionnement en eau douce de la moitié de l’humanité dépend des montagnes, et ces ressources risquent de s’amenuiser au fur et à mesure que la Terre se réchauffe. Il serait donc utile de mener une réflexion approfondie sur tous ces impacts.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Russe, Espagnol