Le blog de Bart

Bonjour.

C’est mon premier blog, et j’espère pouvoir vous raconter toute l’actu, répondre à vos idées et à vos questions, et peut-être aussi réagir parfois à ce qui se passe dans notre monde.

C’était super de rencontrer tant de jeunes à la conférence Tunza de Nairobi et aussi de prendre le temps de discuter à fond du magazine TUNZA et de ce que vous en pensez. Nous avions promis de reprendre contact, voici donc la suite de la discussion. Merci à tous ceux qui ont participé… et surtout, S’IL VOUS PLAIT, manifestez-vous ! En fin de blog, vous trouverez une section réservée aux commentaires, et il y a aussi Facebook (http://www.facebook.com/TUNZAmagazine).

J’attends de vos nouvelles, et merci encore de votre soutien.

MAGAZINE Tunza :

A: Faisons le point

Quatre numéros par an, publiés en anglais, français, russe et espagnol par Banson… et par d’autres éditeurs en japonais, coréen et chinois, à partir d’articles fournis par Banson.

Tout est disponible sur http://tunza.mobi.

Si on prend les versions anglaise, française, russe, espagnole et japonaise (internet et papier), TUNZA est lu par plus d’un million de personnes, ce qui fait de TUNZA le deuxième magazine d’environnement le plus lu après National Geographic.

Notre page Facebook (http://www.facebook.com/TUNZAmagazine) est mise à jour 365 jours par an.

B: L’actu

Suite aux contacts pris durant la conférence Tunza, nous travaillons activement avec les TYAC sur des versions internet en arabe et en portugais du magazine, et nous avons aussi créé une page Weibo (l’équivalent de notre présence sur Facebook) pour augmenter notre visibilité en China (où Facebook n’est pas disponible).

C: Résumé des commentaires faits lors de la conférence

1. Est-ce que TUNZA pourrait comporter des infos sur les formations et les emplois disponibles ?

2. Est-ce que TUNZA pourrait essayer de publier (en avance) les détails des futurs événements organisés par le PNUE ? Cela faciliterait la participation des jeunes…

Deux super suggestions – nous essayons par l’intermédiaire de Facebook de donner des infos sur les futurs activités du PNUE et d’autres initiatives intéressantes (comme la demande de participation à la conférence Tunza). Il est sûrement possible d’ajouter une fonction « calendrier/panneau d’affichage » au site.

En ce qui concerne les formations et les emplois, c’est un peu plus compliqué à mettre en place, mais le calendrier/panneau d’affichage pourrait jouer un rôle.

L’équipe TUNZA se met toujours en quête d’infos, mais il faut vraiment que nos lecteurs et surtout les TYAC relaient leur actualité. ALORS S’IL TE PLAIT, commence à publier des messages sur Facebook (http://www.facebook.com/TUNZAmagazine).

3. Il faudrait faire des efforts pour toucher les instances officielles.

4. Il faut que TUNZA soit distribué dans les bibliothèques et les établissements scolaires.

C’est le PNUE qui organise la distribution. Les représentants des gouvernements au sein du PNUE reçoivent déjà TUNZA. J’ajouterais que des gens qui travaillent pour des organisations internationales ou des gouvernements rédigent souvent des articles pour notre magazine.

En ce qui concerne les écoles et bibliothèques, nous disposons de ressources limitées pour les exemplaires papier, mais ce qui serait super, ce serait que le réseau Tunza (là, c’est de TOI que je parle) fasse la promo de la version internet de TUNZA auprès de leur école ou de leur université. Si tu as besoin d’un coup de pouce, fais-nous signe !

5. Faire participer les jeunes ruraux/locaux à la rédaction de TUNZA. Ils pourraient peut-être envoyer des photos ou de petits articles dans la langue de leur pays.

6. Il faut que les critères de publication soient clairs, de façon à ce que les jeunes puissent contribuer davantage.

7. Il faudrait que chaque numéro contienne des articles envoyés par les jeunes et parle de ce qu’ils réussissent à faire. Ça les motive et ça leur permet d’entrer en contact avec des gens qui ont des idées semblables aux leurs.

Les articles des jeunes sont les bienvenus – et nous en publions régulièrement qui viennent des quatre coins du monde (le numéro sur l’eau douce, par exemple, ne comportait pas moins de 15 articles de jeunes de tous pays, celui sur l’alimentation 7, et celui sur les nouvelles directions 27).

Nous cherchons régulièrement des articles, et publions des appels sur Facebook (http://www.facebook.com/TUNZAmagazine). Pour améliorer encore les choses, nous allons maintenant publier une liste des futurs numéros sur http://tunza.mobi et informer les TYAC de nos projets. Mais comme nous l’avons dit lors de la conférence, toute personne qui souhaite contribuer à TUNZA doit au départ nous envoyer des idées plutôt que des articles déjà rédigés. Ce serait super de recevoir des photos de lecteurs, et nous allons publier sur http://tunza.mobi les infos techniques indispensables pour que nous puissions utiliser vos clichés.

7. Disponibilité : il faut que les versions papier et internet soient disponibles. Il faut créer des archives auxquelles les jeunes puissent accéder.

9. TOUS les anciens numéros sont toujours disponibles en ligne sur :

http://www.unep.org/Publications/contents/Tunza.asp (tous les anciens numéros, plus le numéro en cours)

sur http://www.ourplanet.com/tunza/tunza_back_issues_frame.html

(tous les anciens numéros, plus le numéro en cours), y compris la version en chinois.

et sur http://tunza.mobi/ (le numéro en cours mis à jour quotidiennement plus TOUS les anciens numéros) en anglais, français, russe et espagnol, avec des liens vers les éditions coréenne et japonaise.

Les exemplaires imprimés/papier sont limités, mais certains numéros sont encore disponibles. En cas de besoin, contacte ton TYAC.

9. Il faut penser aux traductions/essayer de trouver quelqu’un pour traduire.

TUNZA est actuellement publié en 7 langues :

Chinois (versions papier et internet)

Anglais (versions papier et internet)

Français (versions papier et internet)

Japonais (versions papier et internet)

Coréen (versions papier et internet)

Russe (version internet uniquement)

Espagnol (versions papier et internet)

En collaboration avec les TYAC d’Asie de l’Ouest et du Brésil, nous sommes aussi en train d’organiser la parution sur internet en arabe et en portugais.

En plus, nous venons de créer une page Weibo (l’équivalent de notre présence sur Facebook) pour nos lecteurs (potentiels) en Chine.

Si tes amis et toi avez envie de nous aider à publier TUNZA dans d’autres langues, n’hésitez pas à nous contacter !

10. Est-ce que TUNZA pourrait inclure des quiz et des concours ?

C’est ce que nous faisions au début. Nous allons envisager de publier à nouveau des quiz, des concours et des mots croisés.

11. Faut-il changer le nom ‘TUNZA’?

Lors du lancement du magazine, il y a dix ans, nous avons testé le nom TUNZA – qui est utilisé par l’ensemble du programme du PNUE pour les jeunes et les enfants. Il est apparu que la signification en swahili (« chérir ») était très appréciée, et le titre était considéré comme bien trouvé : court, facile à prononcer et à retenir, et sans connotation particulière dans les différentes langues.

On pourrait peut-être ajouter une ligne d’explication à la page deux, par ex. Tunza signifie « chérir » en swahili.

12. Il faudrait envisager une application Androïd, ce serait très apprécié des jeunes !

http://tunza.mobi se lit bien sur les plates-formes Androïd et Mac, mais ce n’est pas une appli. Ce serait bien d’en créer une, et pas forcément compliqué, mais cela dépend du financement disponible.

13. Le magazine est trop difficile à lire pour les nouveaux lecteurs. Serait-il possible de publier des articles de difficulté variée et progressive, adaptés aux différentes tranches d’âge ?

En anglais, nous veillons à utiliser un langage simple, et nous supposons que nos lecteurs maîtrisent relativement bien la langue dans laquelle ils lisent TUNZA (nous publions actuellement dans sept langues et en prévoyons deux nouvelles).

Le magazine cible les 16–21 ans qui font des études ou qui ont l’intention d’en faire. Il vaudrait sans doute mieux que TUNZA soit publié dans davantage de langues plutôt que de simplifier le contenu rédactionnel.

14. Serait-il possible de rendre la mise en page plus ludique, davantage de couleurs, des photos plus grandes, des petits conseils, etc. ?

Il est bien entendu possible d’améliorer la présentation, nous allons tenir compte de cette suggestion. Nous sommes conscients du fait que le nombre d’infos que nous essayons d’inclure a tendance à rendre le magazine un peu austère. C’est un exercice d’équilibre.

Mais attends de voir le prochain numéro, il va y avoir du changement !

15. Serait-il possible que les petites vidéos liées aux articles paraissant dans TUNZA soient téléchargeables sur YouTube ? Elles serviraient de bande-annonce et rendraient l’article plus intéressant.

Nous publions régulièrement sur Facebook des vidéos liées au contenu du magazine, et elles sont souvent sur YouTube. La dernière, qui vient de TED, concerne les méthodes originales utilisées par le Qatar pour maintenir ses ressources en eau. Nous essayerons d’en inclure davantage.

16. Ce serait bien de publier l’identité Facebook et les coordonnées des gens sur la première page et éventuellement sur les autres pages TUNZA.

Nous essayons de fournir des liens, tout en respectant la vie privée des gens. Mais nous essayerons de donner davantage de coordonnées, surtout en ligne.

17. Pouvez-vous faire figurer en couverture des indications plus précises sur le contenu rédactionnel du magazine ?

Oui, nous essaierons d’être plus précis.

18. Pourriez-vous mettre plus d’une photo sur la couverture ? Et inclure des illustrations ?

Dans les prochains mois, nous allons nous pencher sur la « marque » TUNZA, et nous essayerons de rendre les couvertures un peu plus vivantes. Nous avons deux TYAC (Europe et Asie de l’Ouest) qui sont des artistes, et j’espère que nous pourrons inclure davantage d’illustrations.

19. Serait-il possible d’imprimer sur la couverture la date du magazine et les références de volume et de numéro.

On peut indiquer l’année, mais pour ce qui est du mois, ce n’est pas possible dans la mesure où le mois de publication varie en fonction des versions linguistiques – en général, les versions anglaise, française et espagnole sont publiées deux mois avant les autres versions. Et on ne peut pas non plus indiquer une saison, puisque lorsque c’est l’hiver aux USA, par exemple, c’est l’été en Afrique du Sud.

20. Le magazine que nous publions et produisons correspond-il à notre marché cible ?

21. Il faut régulièrement évaluer l’impact du magazine (est-ce que nous le publions parce que cela nous arrange ?)

TUNZA a-t-il une raison d’être ? Nous l’espérons, et notre million de lecteurs réguliers tend à prouver qu’il y a des gens dans le monde qui apprécient le magazine et le trouvent utile. Nous évaluons le nombre de lecteurs à chaque numéro.

Nous obtenons aussi des réactions quotidiennes grâce aux commentaires et aux « j’aime » publiés sur Facebook.

D’après ce que nous avons vu à la conférence, l’empressement de l’Asie de l’Ouest et de l’Amérique latine/Caraïbes à avoir une version arabe et une version portugaise semble indiquer que l’intérêt ne faiblit pas.

D’une manière plus générale, le magazine est un véhicule qui permet de communiquer les questions et les idées qui concernent le PNUE et la communauté internationale à un public de jeunes du monde entier. Le numéro 10.3 (publié en décembre 2012), par exemple, portait sur l’alimentation, qui avait fait l’objet d’une grande campagne du PNUE en 2013, et le premier numéro de 2013, sur l’eau douce, correspond à l’Année internationale des Nations Unies sur la Coopération dans le domaine de l’eau.

Mais il est toujours possible de s’améliorer, et nous avons vraiment envie de savoir ce que nos lecteurs pensent de TUNZA. Chaque article publié sur http://tunza.mobi dispose d’un espace réservé aux commentaires, chaque article publié sur Facebook appelle les réactions, mais il est très rare que les gens réagissent. Donc, si tu as envie de changement, dis-nous comment et pourquoi, dis-nous ce que tu aimes et ce que tu n’aimes pas.

L’EQUIPE DE TUNZA attend de TES NOUVELLES !

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol