La santé et les changements climatiques 2

© JL-Peret_UNEP

© JL-Peret_UNEP

Alimentation, eau et assainissement : En 1995, le nombre de personnes atteintes par la faim et la malnutrition chronique – principalement en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud – est tombé à 800 millions, son chiffre le plus bas. Depuis, la tendance est à nouveau à la hausse, et la barre des 925 millions a été dépassée suite aux augmentations récentes des coûts de l’alimentation. Plus d’un cinquième des habitants du monde en développement n’ont pas d’accès régulier à l’eau potable et la moitié d’entre eux ne disposent pas d’assainissement. Environ 1,5 milliards de personnes vivent déjà dans des régions souffrant de stress hydrique. Les changements climatiques aggraveront la situation, et les sécheresses auront un fort impact sur les cultures, la malnutrition et les maladies. Quant aux inondations, elles fragiliseront des infrastructures d’assainissement déjà insuffisantes et abîmeront des terres arables. Dans le sud et dans le centre de l’Afrique, en Europe et dans le bassin méditerranéen, et dans le sud des USA, la baisse des précipitations fera augmenter le nombre de personnes touchées par le stress hydrique, réduisant là encore les rendements agricoles. La fonte des glaciers commencera par inonder les régions en aval. Une fois ces réserves d’eau naturelles disparues, la sécheresse s’installera. Par ailleurs, l’évolution des maladies des plantes et du bétail réduira également la productivité agricole.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol