L’enjeu de l’eau 2

Water 2Les tours d’ions

Une société d’Abu Dhabi cherche à produire de la pluie grâce à une série de tours de dix mètres de haut qui émettent des ions – des particules à charge négative – qui s’attachent aux noyaux de condensation des nuages, les particules autour desquelles la vapeur d’eau se condense. Cette nouvelle technologie n’est pas encore au point, mais elle rappelle celle déjà ancienne de l’ensemencement des nuages : théoriquement, en ionisant les noyaux de condensation, on prolonge leur vie, et les gouttes d’eau ont davantage de temps pour se former.

Les serres d’eau de mer

Dans une serre d’eau de mer, on utilise l’eau de mer et le soleil pour cultiver des produits alimentaires et des fleurs dans les régions côtières arides comme l’Australie, Oman et les îles Canaries. Le vent souffle à travers des murs en carton poreux sur lesquels on fait tomber l’eau de mer goutte à goutte pour créer un milieu humide et frais favorable à la croissance. En passant par des tuyaux chauffés par le soleil, l’eau de mer évaporée se condense et se transforme en eau douce qui sert à irriguer les cultures de la serre et la végétation extérieure – ce qui a aussi pour avantage de verdir l’ensemble du paysage.

La purification solaire

Une société suédoise a inventé un système de purification de l’eau qui devrait fournir chaque jour 100 000 litres d’eau potable en utilisant l’énergie solaire pour filtrer l’eau sale ou salée. Les coûts d’installation sont élevés, mais sur les vingt années de vie utile prévue, le coût moyen reviendrait à moins de 0,03 dollar par litre d’eau propre.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol