Eau en bouteille : À la tienne !

Dans les régions et aux époques où l’eau potable était une denrée rare, les gens ont trouvé des moyens d’aseptiser leurs boissons : ils faisaient bouillir l’eau pour faire du café, du thé et des tisanes, et consommaient d’autres breuvages fermentés, comme les bières obtenues à partir de céréales, et les vins issus de fruits, miel, cactus et autres sources de sucre. Le processus de fermentation produit de l’alcool, qui tue les microbes nocifs tout en préservant les nutriments.

La chicha, boisson traditionnelle d’Amérique du Sud, est fabriquée à partir de maïs ou de manioc broyé, qu’on mélange à de l’eau tiède et qu’on laisse fermenter.

Le kumis est une très ancienne boisson fermentée d’Asie centrale obtenue à partir de lait de jument.

Appelée urwaga au Kenya et lubisi en Ouganda, la bière de banane est une boisson alcoolisée appréciée dans toute l’Afrique. Pour la produire, on extrait le jus de bananes mûres auquel on ajoute de la farine de sorgho et de l’eau. En moins de 24 heures de fermentation, la boisson est prête à être consommée.

L’hydromel, une boisson fermentée à base de miel, existe depuis au moins 9 000 ans. Dans les temps anciens, les Grecs, les Mayas et les Indiens fabriquaient et buvaient tous des versions différentes d’hydromel. Celui-ci reste très consommé au Népal sous l’appellation dandaghare, et en Éthiopie, où le tej est très alcoolisé et le berz plus doux.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol