De consommateur à créateur 4

Des possibilités étonnantes

© Bart Dring-www.buildlog.net-GNU-FDL-1.2

Imprimantes 3D

Que dirais-tu d’une machine qui construit, couche après couche, des objets en trois dimensions à partir de plastique, métal, nylon, papier recyclé, céramique, chocolat et même tissus vivants ? La technologie nécessaire existe depuis le début des années 1980, mais jusqu’ici, elle était surtout réservée à l’industrie et à la conception de prototypes. Grâce aux progrès réalisés récemment, de petites imprimantes 3D conviviales sont désormais proposées aux alentours de 2 000 dollars.

Le Makerbot Thingomatic, par exemple, utilise des bobines de plastique traversant une extrudeuse qui fait fondre le plastique. Guidé par un fichier de conception assistée par ordinateur (CAO), le Makerbot dépose le matériau en couches qui se solidifient instantanément. On peut concevoir soi-même un objet ou télécharger des modèles depuis des sites comme Thingiverse.com.

Que faire d’une imprimante 3D ? Tu pourrais, par exemple, produire des pièces pour réparer des objets ménagers, des outils, des bijoux, des jouets, etc. Les écoles s’en servent pour enseigner l’ingénierie, la conception et la technologie. Mais pour découvrir toutes les possibilités de la 3D, pas besoin d’acheter une imprimante : tu peux tout simplement t’inscrire dans un hackerspace local. Il existe aussi des services comme Shapeways.com qui te permettent de commander des objets réalisés dans divers matériaux.

© The Arduino Team-www.arduino.cc

Les microcontrôleurs Arduino

Les microcontrôleurs Arduino sont des ordinateurs simples, monocartes, qui permettent à n’importe qui – amateurs, artistes, concepteurs – de construire des objets électroniques interactifs. Sonnette, capteur de profondeur de réservoir, gadget pour amateur de jeu vidéo… tout est envisageable. Il existe même un dispositif qui tweete quand ta plante verte a soif ! Inventé par une société italienne d’électronique, un Arduino préassemblé coûte une trentaine de dollars et le logiciel de programmation est gratuit. Les puristes préféreront peut-être construire leur propre microcontrôleur à partir de fichiers de CAO sous licence libre.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Russe, Espagnol