À quoi reconnaît-on une forêt ?

Forest A

  1. La quasi-totalité des forêts d’Europe sont gérées de manière active, et nombreuses sont celles répondant aux critères de production durable du bois.
    © Scevenels/UNEP
  2. Les vastes forêts boréales de l’hémisphère nord comptent relativement peu d’espèces mais contiennent d’immenses stocks de carbone.
    © LB Brubaker/NOAA
  3. Depuis l’an 2000, la Chine a créé près de 300 000 km2 de forêts, dont une bonne partie en plantant des arbres dans des zones qui n’avaient jamais été boisées.
    © Ariel Steiner/GNU-FDL
  4. Les forêts ombrophiles du Sud-Est asiatique sont peut-être les écosystèmes les plus diversifiés de la Terre. On déboise d’immenses territoires au profit des palmiers à huile et d’autres cultures.
    © Marco Schmidt/CC-2.5

Forest B

  1. Relativement peu explorées, les forêts ombrophiles de Nouvelle Guinée nous font constamment découvrir de nouvelles espèces.
    © Lipton Sale/GNU-FDL
  2. Les zones protégées comme le parc national du mont Egmont en Nouvelle-Zélande constituent des refuges cruciaux pour les écosystèmes forestiers.
    © NASA
  3. L’Australie est le continent le plus sec du monde. Nombre de ses forêts d’eucalyptus se sont adaptées aux incendies et aux fréquentes sécheresses.
    © Arnaud Gaillard/CC-1.0
  4. À Madagascar, 90 % environ des espèces uniques et souvent fortement menacées de l’île sont tributaires des forêts, qui ne couvrent plus que 20 % environ de la superficie terrestre.
    © Jialiang Gao/GNU-FDL

Forest C

  1. Seules forêts poussant dans l’eau salée, les mangroves constituent d’excellentes défenses côtières et servent d’alevinage à de nombreuses espèces de poisson.
    © UNEP/Topham
  2. Il reste dans le sud du Brésil de minuscules poches de forêts côtières de l’Atlantique, toutes proches des plus vastes conurbations du monde.
    © Specialist Stock
  3. Le bassin de l’Amazone abrite la plus vaste superficie de forêts primaires du monde, puisque celles-ci s’étendent sur plus de 6 millions de km2.
    © M Watts/CC-2.0

Forest D

  1. On pense que les forêts de nuages sont particulièrement vulnérables aux impacts des changements climatiques.
    © Dirk van der Made/CC-1.0
  2. Les forêts ombrophiles tempérées d’Amérique du Nord permettent de produire le taxol, un médicament anticancéreux produit à partir d’ifs et notamment d’ifs du Pacifique (Taxus brevifolia).
    © Jason Hollinger/CC-2.0
  3. Les forêts de chênes-lièges d’Espagne et du Portugal, dont dépend l’industrie traditionnelle du liège, abritent le félin le plus menacé au monde, le lynx ibérique (Lynx pardinus).
    © Carsten Niehaus/GNU-FDL
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol