7 merveilles de la foret : 3 Le saule blanc

Salix alba leaves

© MPF-GNU-FDL

C’est probablement le médicament le plus connu au monde et c’est certainement l’un des plus utiles. L’aspirine provient de l’écorce du saule blanc à feuilles caduques (Salix alba), qui était déjà utilisé dans l’Antiquité grecque et romaine et en médecine chinoise pour atténuer la fièvre et la douleur. Le principe actif, la salicine, un anti-inflammatoire naturel, fut isolé et raffiné par des chimistes européens dans les années 1800. C’est en 1897 que le chimiste allemand Felix Hoffmann, qui travaillait chez Bayer, réussit à en synthétiser une forme stable qui fut brevetée en 1900. On sait depuis peu que prise régulièrement à petites doses, l’aspirine peut permettre de prévenir attaques et crises cardiaques. De nouvelles études indiquent qu’elle permettrait aussi de lutter contre le cancer. L’écorce de saule continue à être utilisée en herboristerie, où elle est appréciée pour ses vertus anti-oxydantes, antiseptiques et protectrices du système immunitaire.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol