7 merveilles de la forêt : 7 Le sucre d’érable

Sugar maple

© Dave Pape

Délicieux, mais aussi plus riche en nutriments que tout autre sucre raffiné, le sirop d’érable contient du manganèse, de la riboflavine, du magnésium, du potassium, du calcium et du zinc. Bien avant l’arrivée des colons européens, les populations indigènes du nord-est des États-Unis et du sud-est du Canada recueillaient la sève des érables, pour la boire, cuisiner et en faire un sirop. Ils enseignèrent cette pratique aux Européens, qui construisirent alors des cabanes à sucre pour fabriquer le sirop sur place, dans les érablières – forêt mixte contenant des souches sauvages d’érables. Le procédé est long, et nécessite l’énergie de plusieurs personnes la sève étant composée à 97,5 % d’eau. L’érable doit avoir environ 40 ans avant qu’on puisse en prélever la sève, mais ensuite, il peut en produire chaque année jusqu’à 50 litres pendant un siècle.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Espagnol