5. L’ourson d’eau

Water bears

© http://tardigrade.acnatsci.org

7 merveilles du sol

Minuscule et incroyablement résistant, l’ourson d’eau vit souvent dans le film d’eau des sols. Mais il peut survivre partout, dans les sédiments de l’océan, sous la glace de l’Antarctique, dans les mousses, dans les sources géothermales brûlantes et même dans l’espace. Également connu sous le nom de tardigrade et de « porcelet des mousses », l’ourson d’eau ressemble vraiment à un ours, mais il a huit pattes et sa taille est comparable à celle d’un point de ponctuation. Son corps segmenté possède un cerveau, des organes sexuels et un système digestif (bien que certains soient carnivores, il se nourrit principalement de plantes ou de bactéries). Il est la proie des nématodes, des amibes et d’autres tardigrades. Les scientifiques s’intéressent à la capacité de l’ourson d’eau à entrer dans un état d’immobilité métabolique – appelé cryptobiose – lorsqu’il est confronté à des facteurs de stress comme le manque d’eau ou d’oxygène, des températures très basses ou des radiations. Cette immobilité, qui peut durer 120 ans, pourrait nous donner de précieuses indications sur la manière de préserver tissus, cellules et vaccins sans réfrigération.

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • del.icio.us
  • Blogger
  • Yahoo! Bookmarks
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google Reader
  • email
  • Digg

This post is also available in: Anglais, Russe, Espagnol